27.01.2024 - 28.01.2024

Danse Macabre

théâtre . cycles . Grand Théâtre
Danse Macabre
(c) leksandr Kosmach
Lieu Grand Théâtre
Langue
En ukranien
Durée
1h30 (pas d'entracte)
Surtitrage
en français et en anglais

mentions spécifiques

âge recommandé

Danse macabre
UN SPECTACLE DE VLAD TROITSKYI
AVEC LES DAKH DAUGHTERS ET TETIANA TROITSKA / DAKH THEATRE

Cycle L'intime et le politique

Merci à LUkraine pour leur soutien à la communication

Comment faire front lorsque la guerre surgit ? C’est la question impossible que pose le metteur en scène Vlad Troitskyi, fondateur du Théâtre Dakh à Kyiv, dans la pièce Danse macabre, qui revient aux Théâtres de la Ville après un premier accueil en juillet 2022.

À travers leurs témoignages et ceux de femmes ordinaires, six comédiennes et chan-teuses ukrainiennes nous livrent des histoires poignantes qui racontent la douleur intime de vivre le conflit au quotidien, la façon dont il a transformé leur rapport à la vie et à leur famille. En mêlant à ces récits leurs nouvelles compositions musicales, ainsi que des mélodies traditionnelles ukrainiennes, les Dakh Daughters et le metteur en scène Vlad Troitskyi exposent avec force toute l’horreur et la violence du conflit qui se déroule en Ukraine.

Réfugiée à Vire, où la compagnie de théâtre ukrainienne est accueillie par le CDN de Normandie depuis mars 2022, l’équipe artistique a conçu ce spectacle comme un acte de résistance, une performance d’« Art Front » pour continuer à témoigner ici de ce qui se passe là-bas.

La venue du Théâtre Dakh et des Dakh Daughters, dont le travail important participe à la lutte du peuple ukrainien face à l’agression russe, est réalisée en collaboration avec le CDN du NEST Thionville, qui accueille de son côté les Dakh Daughters dans la dernière création de la metteuse en scène Lucie Berelowitsch, directrice du Préau CDN de Normandie-Vire Les Géants de la Montagne, d’après Pirandello.

« Faire front, dénoncer, fustiger, crier, se battre, témoigner : à l’heure où la parole est bridée en Russie, des gestes forts, comme cette pièce, sont indispensables pour nous faire prendre conscience, au-delà des médias, de l’urgence, de la gravité du conflit. Danse macabre témoigne indéfectiblement de la volonté de tout un peuple de ne pas baisser la garde. »
Thierry HICK
Luxemburger Wort

Distribution

Mise en scène
Vlad Troitskyi
Avec
Tetiana Troitska et les Dakh Daughters / Natacha Charpe, Natalia Halanevych, Ruslana Khazipova, Solomia Melnyk et Anna Nikitina
Création lumière et régie lumière
Astkhik Hryhorian
Traduction
Irina Dmytrychyn
Régie générale et sonorisation
Damien Gallot
Régie son
Arthur De Bary
Régie plateau
Simon Fouché
Accessoires
Rowland Buys
Production déléguée
Le Préau – CDN de Vire
Avec le soutien du
Ministère de la Culture (FR) Coproduction Odéon – Théâtre de l’Europe ; Théâtre National de Strasbourg ; La Fonderie du Mans avec Les Quinconces – L’Espal Scène Nationale du Mans ; Théâtre de Vidy-Lausanne ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg
Avant les représentations de Danse macabre à Luxembourg, les Dakh Daughters seront de passage au NEST – CDN Transfrontalier de Thionville avec le spectacle Géants de la Montagne dans une mise en scène de Lucie Berelowitsch. Informations et réservations : www.nest-theatre.fr

Partager

événement suivant
Lemi Ponifasio
Lemi Ponifasio Lemi Ponifasio