IVANOV

IVANOV

Anton P. Tchekhov
Comédie en quatre actes & cinq tableaux
Traduction d'André Markowicz & de Françoise Morvan
Reprise

[FR] La saison dernière, Ivanov, mis en scène par Myriam Muller, avec une équipe de fidèles comé-dien.ne.s et de nouveaux arrivants dans l’univers de la metteure en scène, a connu un succès retentissant. Cette saison, les spectateurs.trices auront l’occasion de revoir ce classique qui, grâce à la vivacité et la finesse de la mise en scène, multiplie les échos avec notre époque et nous fait découvrir toute l’étendue du talent de ses interprètes.

En 1887, Tchekhov écrit sa première grande pièce, Ivanov. Il a vingt-sept ans. C’est une pièce jeune, neuve, violente, une comédie en quatre actes et cinq tableaux qu’il écrit en deux semaines. L’emportement se sent dans le style qui étonne par sa crudité. La pièce provoque un esclandre. En 1889, effaçant les côtés comiques, il en fait un drame en quatre actes qui est joué avec un grand succès. La pièce que met en scène Myriam Muller se base sur la première version, la comédie burlesque, l’œuvre de jeunesse.

Ivanov est un propriétaire foncier criblé de dettes. Marié à Anna Pétrovna, une juive, il ne peut plus  la supporter, bien qu’elle soit en train de mourir de phtisie. Il cherche refuge chez un vieil ami alcoolique, Lébédev, dont la femme lui prête de l’argent et la fille Sacha est amoureuse de lui. Aigri, Ivanov accumule les erreurs. Sa femme morte, Ivanov décide de se remarier avec Sacha.

Ivanov a, dans sa jeunesse, voulu changer le monde. Maintenant au tournant de la quarantaine, la force lui manque – l’énergie, le désir de vie – et il aban-donne. Dans une société dans laquelle l’existence est déterminée par le travail, l’argent, la réussite sociale – celui qui en est dépourvu devient vite superflu. Ivanov, l’intellectuel, le philanthrope devenu par désenchantement et malchance un inactif endetté, fait partie de ces «gens superflus».

Tchekhov décrit avec cruauté une petite bourgeoisie provinciale en décrépitude, bête, méchante, hypocrite, antisémite et avide de ragots pour nourrir sa vacuité tournoyant autour d’un Ivanov au ralenti. Car Ivanov est un homme empêtré. Par sa mélancolie et surtout par sa terrible lucidité. Une fois ouverte la boîte de Pandore, une fois que la réalité du monde dans toute sa banalité et sa petitesse nous est révélée, il n’y a plus de marche arrière possible. Comment retrouver le goût, l’envie? Et à quoi bon? Ivanov est la personnification du drame de l’homme moderne, usé par un trop plein de lucidité. 

» [Ivanov] brille par un excellent jeu d’acteurs, une mise en scène précise et une scénographie ingénieuse. Jeff SCHINKER – Tageblatt

» Jules Werner, dans le rôle d’Ivanov, réussit une composition extraordinaire de vérité intense. Stéphane GILBART – Luxemburger Wort

» Die feinsinnige und sehr theatralische Inszenie-rung der Luxemburger Regisseurin Myriam Muller darf jetzt schon als früher Höhepunkt des Theater- jahres der Region bezeichnet werden. [...] Die Schauspieler holen alles aus sich heraus, gehen über ihre Grenzen, wachsen unter Myriam Mullers Fittichen über sich hinaus. Dirk TENBROCK – Trierischer Volksfreund

» Drame psychologique sur l'homme moderne, aussi vivace aujourd'hui qu'il l'était hier dans la Russie fin XIXe siècle de Tchekhov, Ivanov a libéré chez la troupe luxembourgeoise menée par Muller un vrai moment de plaisir et, en même temps, des sensations multiples entre relâchement et tension. Godefroy GORDET – d‘Lëtzebuerger Land

[DIS]

Avec Mathieu Besnard (Lvov), Denis Jousselin (Chabelski), Nicole Max (Zinaïda), Jorge de Moura (Doudkine), Sophie Mousel (Anna), Valéry Plancke (Lébédev), Manon Raffaelli (Sacha), Raoul Schlechter (Kossykh), Pitt Simon (Borkine), Anouk Wagener (Babakina), Jules Werner (Ivanov)

Mise en scène Myriam Muller
Scénographie Anouk Schiltz
Costumes Sophie van den Keybus
Lumières Renaud Ceulemans
Musique live Jorge de Moura
Assistante à la mise en scène Daliah Kentges

Production Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

 

 

 

Dimanche 16 MAI 2021 à 17h00 (tickets)
Mardi 18 MAI 2021 à 20h00 (tickets)
Mercredi 19 MAI 2021 à 20h00 (tickets)
Jeudi 20 MAI 2021 à 20h00 (tickets)
Vendredi 21 MAI 2021 à 20h00 (tickets)
Samedi 22 MAI 2021 à 20h00 (tickets)

DURÉE 2h15 (pas d'entracte)

Introduction à la pièce par Monsieur Marc Rettel ½ heure avant chaque représentation (FR).

Adultes 20 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Studio

Recommandée à pair de 15 ans

[TICKETS]202105-16 17:00:00 29232+2021-05-18 20:00:00 29233+2021-05-19 20:00:00 29234+2021-05-20 20:00:00 229235+2021-05-21 20:00:00 29236+2021-05-22 20:00:00 29237