TRISSOTIN OU LES FEMMES SAVANTES

TRISSOTIN OU LES FEMMES SAVANTES

Molière

[FR] Trissotin ou Les Femmes savantes (1662) est une grande comédie de mœurs sur l’émancipation des femmes, à la fois critique sociale intense et photographie d’un désastre familial.

Une famille se déchire. D’un côté, Philaminte, la mère de famille, sa fille Armande et sa belle-sœur Bélise, farouchement opposées au mariage, sont éprises de poésie, de philosophie et de science.  Ce sont «les femmes savantes». De l’autre, tenants de la tradition, Chrysale, le mari de Philaminte, la gracieuse Henriette, leur seconde fille, et la servante Martine au bon sens impertinent. La crise éclate quand Philaminte décide de marier Henriette au flatteur Trissotin. Or elle aime Clitandre. Qui va l’emporter?

La maison est au bord de l’implosion: chaque camp rivalise de stratagèmes, les discours s’opposent, notamment ceux des hommes, violemment misogynes, mais si révélateurs de leur inquiétude face à la remise en cause de leurs certitudes.

Grâce à ses talents de plasticienne, Macha Makeïeff crée des mises en scène, décors et costumes. Elle transpose judicieusement et malicieusement a pièce dans les sixties, dans un univers pop et baroque inventif: ces dames se risquent à des expériences de chimie, Trissotin est plus que typé. Mélangeant les genres, Macha Makeïeff fait entendre avec force, malice et pertinence la férocité et la drôlerie inégalées du texte de Molière.

» C’est intelligent et réussi. On découvre ainsi la pièce dans ses pulsions de vie secrètes bien au-delà du machisme présumé de Molière. Et c’est épatant. Fabienne PASCAUD – Télérama

» Le talent visuel et plastique de Macha Makeïeff est ici particulièrement éclatant, de même que son sens du burlesque, mais ils s’accompagnent d’une lecture de la pièce on ne peut plus fine et perti-nente. Fabienne DARGE – Le Monde

» Un pur régal qui se savoure d’un bout à l’autre de la pièce où se joue tambour battant l’antique bras de fer entre nature et culture, la guerre
des sexes et la lutte acharnée des femmes pour échapper à leur relégation domestique en revendi-quant leur émancipation intellectuelle. Fabienne ARVERS – Les Inrockuptibles

[DIS]

Mise en scène, décor & costumes Macha Makeïeff
Lumières Jean Bellorini assisté d’Olivier Tisseyre
Son Xavier Jacquot
Coiffures & maquillage Cécile Kretschmar assistée de Judith Scotto
Arrangements musicaux Macha Makeïeff & Jean Bellorini
Assistants à la mise en scène Gaëlle Hermant & Camille de la Guillonnière
Assistante à la scénographie et accessoires
Margot Clavières
Construction d’accessoires Patrice Ynesta
Assistante aux costumes Claudine Crauland
Régisseur Général André Neri
Iconographe Guillaume Cassar
Diction Valérie Bezançon
Fabrication du décor Atelier Mekane  

Avec Thomas Cousseau, Arthur Deschamps,  Caroline Espargilière, Jeanne-Marie Levy, Arthur Igual, Ivan Ludlow, Bertrand Poncet, Louise Rebillaud, Odile Roire, Geoffroy Rondeau, Pascal Ternisien (distribution en cours)

Production La Criée – Théâtre national de Marseille
Coproduction Festival des Nuits de Fourvière; Théâtre Gérard Philipe, Centre Dramatique National de Saint-Denis; Centre Dramatique National Orléans/Loiret/Centre; Centre Dramatique Régional de Tours – Théâtre Olympia

Spectacle créé aux Nuits de Fourvière à Lyon en juin 2015

Vendredi 8 JANVIER 2021 à 20h00 (tickets)
Samedi 9 JANVIER 2021 à 20h00 (tickets)

DURÉE 2h15 (pas d'entracte)

Introduction à la pièce par Monsieur Marc Rettel une demi-heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

 

[TICKETS]2020-01-08 20:00:00 29201+2020-01-09 20:00:00 29202