#66 COCORICO
GRAND THÉÂTRE | STUDIO

#66 COCORICO

PATRICE THIBAUD & PHILIPPE LEYGNAC

[FR] Après Jungles, Cocorico ! Les spectateurs du Grand Théâtre vont pouvoir découvrir à leur tour le premier opus du duo Thibaud-Leygnac, qui avait tant réjoui, la saison dernière, le public du Théâtre d'Esch.

Cette fois encore, les deux complices, le grand et le petit, l'encombrant et le repliable, le mimique et le musical, le chef et son souffre-douleur préféré, vont, grâce à la baguette magique de leurs talents conjugués, faire surgir sur le plateau du Grand Théâtre d'étranges populations humaines et une surprenante ménagerie.

Ils ne diront pas un mot bien sûr ; ils n'en ont pas besoin ! Les mimiques, les grimaces, les gestes, les borborygmes de Patrice Thibaud feront défiler en une succession scénique improbable un coureur cycliste, un coq, une fanfare villageoise et ses accortes majorettes, une autruche amoureuse, un cow-boy spaghetti et son cheval, une otarie, un dompteur et son lion affamé. Mondialisation oblige (!), des ombres chinoises seront également au programme. Quant à Philippe Leygnac, toujours aussi souple et orchestral, il prouvera que si l'on joue du piano, l'on peut aussi jouer avec un piano, se jouer d'un piano, en faire sa monture ; son partenaire, d'ailleurs, en escaladera « la face nord » ! Il surprendra aussi les spectateurs par le rapport très particulier qu'il entretient avec une valise...

Tout cela, qui est parfaitement réglé, mais qui dissimule élégamment le travail qui l'a permis, est à la fois clownesque, burlesque, tendre, humainement si vrai et poétique.

Voilà, dans notre pays multilingue, une proposition bienvenue qui prouve que « le langage des signes et des sons » peut être l'aboutissement merveilleux d'une communication sans frontières que tous comprennent à la seconde. Ce que manifestent les éclats de rire, aux timbres et aux tonalités différentes, qui réunissent, en une réconfortante symphonie, « tous les publics » !

» Un grand bonheur.
Marie-Céline Nivière, Le Pariscope

» Dans les pas de Chaplin, Keaton et Tati... Tout dans cette proposition traduit le haut talent de personnes aussi intelligentes que sensibles et virtuoses.
Armelle Héliot, Le Figaro

» La poésie et la tendresse sont au rendezvous. Patrice Thibaud a l'art des ruptures, de l'enchaînement inattendu, de la répétition saugrenue. Et ce qui prouve la réussite du duo, ce sont les réactions instantanées du public, [...] qui va de surprise en surprise, de rire en rire. [...] Quels beaux rires que ceux de la joie partagée!
Stéphane Gilbart, Luxemburger Wort

AVEC Patrice Thibaud, Philippe Leygnac

ÉCRITURE Patrice Thibaud
MISE EN SCÈNE Susy Firth, Michèle Guigon et Patrice Thibaud
LUMIÈRES Marie Vincent
MUSIQUE Philippe Leygnac
COSTUMES Isabelle Beaudoin
CRÉATION COSTUMES Les Ateliers de Chaillot

PRODUCTION Productions illimitées
COPRODUCTION Théâtre National de Chaillot, Théâtre de Vienne (scène conventionnée)

Vendredi 29 AVRIL 2011 à 20h00 (tickets)
Kulturpass, bienvenue!

DURÉE 1h20 (pas d'entracte)

Adultes 20 € / Jeunes 8 €






Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben