#41 UN TRAMWAY
GRAND THÉÂTRE | GRANDE SALLE

#41 UN TRAMWAY

D'APRÈS «A STREETCAR NAMED DESIRE» DE TENNESSEE WILLIAMS

[FR] Blanche DuBois a tout quitté ; elle échoue chez sa soeur Stella et son beau-frère Stanley, làbas, dans un quartier populaire de la Nouvelle-Orléans, au bout de la ligne d'un tramway nommé Désir. Blanche en perte d'elle-même, Blanche en quête d'elle-même, et dont la présence va tout bouleverser, jusqu'au drame, dans le petit appartement du rez-de-chaussée. Telle était la pièce de Tennessee Williams, consacrée par le Stanley de Marlon Brando et l'adaptation cinématographique d'Elia Kazan.

Krzysztof Warlikowski se l'est appropriée. Dans le propos d'abord, en réalisant une nouvelle traduction-adaptation de son texte et en y insérant des extraits significatifs de Flaubert, Wilde, Platon, Le Tasse, qui en multiplient les échos et surtout lui confèrent une portée davantage universelle, typique de ses préoccupations coutumières. Dans une mise en scène ensuite d'une intensité telle que c'est la représentation - le théâtre - qui finit par dire l'oeuvre davantage que son texte.

Quelle merveilleuse occasion de découvrir à Luxembourg ce metteur en scène polonais dont chacune des propositions exigeantes - Les Anéantis, Kroum, Angels in America, (A)pollonia, Médée - fait l'événement et s'inscrit, qu'ils l'aient appréciée ou non, dans la mémoire de ses spectateurs. Cette fois encore, l'étrangeté des dispositifs scénographiques, le recours pertinent à la vidéo, le travail sur la bande son, la musique en direct, installent les spectateurs dans un univers dont les illusions scéniques sont révélatrices d'intenses vérités humaines.

Il y a encore et surtout un remarquable choix de comédiens admirablement dirigés, stimulés, menés jusqu'au meilleur d'eux-mêmes.

Et ce Tramway en est une extraordinaire illustration, lieu de la rencontre incandescente de Krzysztof Warlikowski et d'Isabelle Huppert. L'abondante filmographie de celle-ci témoigne de son talent, mais c'est au théâtre sans doute, toujours dirigée par les meilleurs (Claude Régy, Bob Wilson, Peter Zadek), qu'elle en révèle l'incroyable diversité. Dans ce Tramway, merveilleusement inspirée par l'environnement scénique que lui a ménagé Warlikowski, elle prend tous les risques, allant jusqu'aux extrêmes de ce qu'il est possible de faire sur un plateau, dans l'hystérie, le silence, le balbutiement, le désespoir, le don du corps, la tétanisation, la violence.
Ce théâtre-là ne laisse pas intact son spectateur.

» [...] tout ensemble brûlante et glacée, Huppert est magistrale d'intelligence, de contrôle et de virtuosité scénique.
Fabienne Pascaud, Télérama

» Mis en scène avec brio par Warlikowski, Un Tramway, adapté de Tennessee Williams, offre à Isabelle Huppert un étourdissant voyage au bout de l'enfer.
René Solis, Libération

» [...] Isabelle Huppert, magique, grandiose. Sublime. Plus grande dame du théâtre que jamais, elle est Blanche, usant de toutes les nuances, de tous les registres de jeu. Fragile, innocente, provocante, douce, espiègle, mauvaise, cruelle, crue, vulgaire, insupportable, pitoyable, pathétique, frêle enfant ou sorcière digne de Shakespeare, effrayante, appelant la compassion.. Mystérieuse, insaisissable. Hors de portée.
Didier Méreuze, La Croix

AVEC Isabelle Huppert, Andrzej Chyra, Yann Collette, Renate Jett, Cristian Soto, Florence Thomassin

MISE EN SCÈNE Krzysztof Warlikowski
TEXTE FRANÇAIS Wajdi Mouawad
ADAPTATION Krzysztof Warlikowski, Piotr Gruszczynski, Wajdi Mouawad
DRAMATURGIE Piotr Gruszczynski
DÉCOR ET COSTUMES Malgorzata Szczesniak
MUSIQUE Pawel Mykietyn
LUMIÈRE Felice Ross
VIDÉO Denis Guéguin
SON Jean-Louis Imbert

PRODUCTION Odéon-Théâtre de l'Europe, Nowy Teatr - Varsovie, Grand Théâtre de Luxembourg, De Koninklijke Schouwburg den Haag, Holland Festival - Amsterdam, Comédie de Genève, Emilia Romagna Teatro Fondazione, spielzeit'europa | Berliner Festspiele, MC2: Grenoble

Avec le soutien de l'Institut Polonais Paris.

Mercredi 15 DÉCEMBRE 2010 à 20h00 (tickets)
Jeudi 16 DÉCEMBRE 2010 à 20h00 (tickets)
Kulturpass, bienvenue!

DURÉE 2h45 (pas d'entracte)

Introduction à la pièce
"Quand une grande comédienne et un grand metteur en scène se rencontrent"

par Monsieur Stéphane Gilbart,
collaborateur théâtral au Luxemburger Wort et à La Voix,
une 1/2 heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 €




Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben