COCTEAU-MARAIS
THÉÂTRE DES CAPUCINS | SALLE

COCTEAU-MARAIS

D'APRÈS L'ŒUVRE DE COCTEAU

[FR] On dit que les mythes sont éternels. Moins de cinquante après la disparition de Jean Cocteau dont l'œuvre colossale, hétéroclite, est intimement liée à une autre figure légendaire des scènes et des écrans - Jean Marais -, deux soirées, la même semaine, nous offrent ce bonheur de rejoindre la « planète » Cocteau. Une occasion, peut-être unique, de convier les jeunes générations à mieux connaître toutes les facettes de l'artiste touche-à-tout et qui a marqué tant de « lieux » de sa présence.

Un spectacle conçu et réalisé par Jean Marais et Jean-Luc Tardieu en 1983…

Fin des années quatre-vingt-dix, dans le Sud, à Vallauris où il s'est installé, Jean Marais raccompagne un ami metteur en scène, Jean-Luc Tardieu, au pas de la porte. Celui-ci s'inquiète : « Tu n'as pas peur de l'ennui ? ». Jean Marais rit : « L'ennui ? Tu es fou ! J'attends ma mort avec une extrême curiosité ! » En 1983, complices, Tardieu et Marais avaient composé un tableau théâtral singulier, hommage intime au poète Cocteau, maître et amour de Marais. Sous le titre Cocteau-Marais, l'acteur, à 69 ans, offrait un voyage parmi les mystères de la vie foisonnante du démiurge, touche-à-tout de génie. Marais signait le décor et supervisait le collage des textes, aphorismes assemblés en un monologue biographique, tissé de près de quatre-vingts sources : romans, théâtre, films, journaux inédits ou correspondances particulières. Cocteau-Marais, par la voix du Michel des Enfants terribles ou du prince et monstre de La Belle et la Bête, évoquait tous les visages de Cocteau.

» Jacques Sereys, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, reprend la place et le texte de Marais. Il se souvient d'avoir croisé dans les années cinquante le poète Cocteau, « une élégance rare, discrète », raconte-t-il. « Il était entouré des mystères qu'il n'a jamais cessé de cultiver, d'explorer. »
Pierre Notte, secrétaire général de la Comédie-Française

» Les hommes se jugent aux fidélités qu'ils suscitent.
Albert Camus

MISE EN SCÈNE Jean-Luc Tardieu

DÉCOR Jean Marais, reconstitué par Pierre-Yves Leprince
LUMIÈRES Jacques Rouveyrollis
SON Michel Winogradoff

AVEC Jacques Sereys

PRODUCTION Comédie-Française

 Mercredi 24 NOVEMBRE 2010 à 20h00 (tickets)

Adultes 20 € / Jeunes 8 €






Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben