#19 MICHÈLE ANNE DE MEY
GRAND THÉÂTRE | ARRIÈRE-SCÈNE

#19 MICHÈLE ANNE DE MEY

NEIGE

AVEC 6 DANSEURS

[FR] Figure de proue du renouveau de la danse contemporaine en Belgique, Michèle Anne De Mey s'est formée à l'École Mudra de Maurice Béjart et a longtemps collaboré comme danseuse aux créations d'Anne Teresa De Keersmaeker - que les habitués de notre maison connaissent et affectionnent depuis bon nombre de saisons déjà. S'inspirant de musiques fortes et de compositeurs de renom, Michèle Anne De Mey crée un univers chorégraphique où musicalité et gestuelle ne font plus qu'un.

Pour sa dernière création, elle investit les terres du féerique et nous propulse dans une déferlante onirique. Il en va de Neige comme d'un conte: enchanteur et terrifiant. Universel et pourtant désignant chacun par son nom. Une parabole en somme, qui questionne la place de l'homme dans l'univers. Un homme confronté aux éléments naturels si révélateurs de ses errements. Sous nos yeux se déploie une ode à la nature et à sa luxuriance échevelée portée par une partition légendaire, celle de la 7e Symphonie de Beethoven. Les tableaux se répondent et se succèdent dans une mutation incessante, un mouvement perpétuel, où harmonie et chaos fusionnent. Des silhouettes fantastiques envahissent ce théâtre d'ombres pour mieux «révéler » notre imaginaire et nous emporter dans les abysses du rêve. Où l'on s'aperçoit que l'artifice a bien plus d'impact que le réel…

» Blonde, pâle, [...] Anne Michèle De Mey aime à laisser rire le soleil dans les jupes évasées qui tourbillonnent autour d'elle quand elle danse. Elle a des grâces de collégienne, des joies rustiques qui semblent lui faire envisager le monde avec une santé que n'effleure la mélancolie qu'avec légèreté.
Raphaël de Gubernatis, Le Nouvel Observateur

» Plus qu'un ballet, c'est un spectacle féerique, fantasmagorique, une vision du plus pur romantisme qui nous est donné à voir. Celle d'une nature rebelle par moments déchaînée au sein de laquelle l'Homme n'est qu'un jouet et qui, en fait, ne récolte que ce qu'il a semé.
J.M. Gourreau. Critiphotodanse

CONCEPT Michèle Anne De Mey, Grégory Grosjean, Sylvie Olivé, Nicolas Olivier
CHORÉGRAPHIE Michèle Anne De Mey
SCÉNOGRAPHIE Sylvie Olivé
LUMIÈRES ET DISPOSITIF SCÉNIQUE Nicolas Olivier
COSTUMES Sylvie Olivé, Michèle Anne De Mey, Estelle Bibbo

CRÉÉ ET INTERPRÉTÉ PAR Gabrielle Iacono, Gala Moody, Kung Hee Woo, Ashley Chen, Leif Federico Firnhaber, Adrien Le Quinquis

MUSIQUES L. Van Beethoven "7ème Symphonie" (II mouvement/Allegretto) - Robert Schumann: "Beethoven Études"
RÉALISATION SONORE Dominique Warnier, Raphaelle Latini
TEXTES Ivo Ghizzardi

PRODUCTION Charleroi/Danses, Centre chorégraphique de la Communauté française de Belgique
COPRODUCTION Grand Théâtre de Luxembourg, Festival de Danse de Cannes, Théâtre de Namur, Maison de la Culture d'Amiens

Avec le soutien du Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles - Service de Danse, de WBI (Wallonie Bruxelles International) et WBT (Wallonie Bruxelles Théâtre).

Mercredi 16 FÉVRIER 2011 à 20h00 (tickets)
Jeudi 17 FÉVRIER 2011 à 20h00 (tickets)
Kulturpass, bienvenue!

DURÉE 80 minutes (pas d'entracte)

Adultes 20 € / Jeunes 8 €

[DE] Schnee. Bezaubernd und schrecklich. In Michele Anne de Meys neuer Choreographie wird er zum poetischen Schlüsselsymbol bei der Frage nach der Stellung des Menschen im Sein. Musikalisch setzt die Schülerin Maurice Bejarts und langjährige Mitarbeiterin Anne Teresa De Keersmaeker wie immer auf große Gesten. Auf Ludwig van Beethovens 7. Sinfonie und die Beethoven-Étuden Robert Schumanns. Das Bühnenbild stammt von Sylvie Olivé, Lichtregie führt Nicolas Oliver.

[EN] The latest creation by Michèle Anne de Mey is, in the words of critic J.M. Gourreau, "more than a ballet, it offers us a fairylike spectacle, a phantasmagorical and purely romantic vision."



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben