#17 LISI ESTARÀS
GRAND THÉÂTRE | STUDIO

#17 LISI ESTARÀS

PRIMERO - ERSCHT
AVEC 5 DANSEURS DES BALLETS C DE LA B

[FR] En 2008, Lisi Estaràs nous a présenté Patchagonia, sa première chorégraphie, réalisée avec les danseurs des Ballets C. de la B. qui ont depuis longtemps trouvé leur public au Luxembourg grâce à leur façon toute originale de cultiver un champ foisonnant entre danse et théâtre. Cette année, Lisi Estaràs nous revient avec sa dernière création, primero - erscht, qui exhale le parfum des souvenirs d'enfance et des «premières fois»: les premiers pas et les premières chutes, les premiers jeux gagnés et perdus, les premières joies et les premières peines, la première fois à vélo sans l'aide de personne, le premier baiser...

Certaines images de notre enfance nous marquent à jamais et laissent une empreinte indélébile dans nos coeurs et nos souvenirs d'adultes. Les choses réalisées ou vues pendant ces années sont autant d'impressions plus profondément inscrites dans notre mémoire que celles de l'âge adulte. Avec cette nouvelle pièce, Lisi Estaràs et les cinq danseurs des Ballets C. de la B. entendent mettre l'accent sur les comportements de l'enfance en combinant leurs expériences personnelles et diverses à des histoires insolites pour enfants.

D'origine argentine aux racines juives, Lisi Estaràs ne pouvait néanmoins revisiter le pays de ses « premières fois » sans faire appel à la musique klezmer qui a bercé son enfance. Le compositeur et clarinettiste Yom s'est inspiré de cette tradition musicale pour composer la musique de primero - erscht.

» primero - erscht [...] dresse une sorte de paysage des premières fois. Les souvenirs d'enfance le nourrissent, le hantent, débordent même. Sur fond de gazon, des meubles disparates occupent l'espace comme autant de références à un passé avec lequel on continue de vivre, meubles qu'on déplace, dont on se débarrasse ou qu'on entasse. La métaphore est simple et jolie, efficace. [...] Le jeu, la douleur, la complicité, la cruauté, la tendresse, l'amoncellement, le démantèlement. Le rythme général de la pièce épouse celui de la pensée, avec ses ruptures, ses enchaînements, ses digressions: une rare liberté.
Marie Baudet, La Libre Belgique

CHORÉGRAPHIE Lisi Estaràs
MUSIQUE Yom (clarinette)
DRAMATURGIE Bart Van den Eynde
SCÉNOGRAPHIE Wim Van de Cappelle
ÉCLAIRAGE Kurt Lefèvre
SON Sam Serruys
COSTUMES Dorine Demuynck

DANSÉ ET CRÉÉ PAR Bérengère Bodin, Benny Claessens, Samuel Lefeuvre, Vania Rovisco, Nicolas Vladyslav

PRODUCTION Les Ballets C. de la B. / Lisi Estaras
COPRODUCTION Théâtre National de Chaillot (Paris), TorinoDanza, Grand Théâtre de Luxembourg, Göteborg Dance & Teater Festival, Théâtre les Tanneurs (Bruxelles)

Avec l'appui des autorités flamandes, de la ville de Gand, de la Province de la Flandre-Orientale. Les ballets C de la B est Ambassadeur Culturel de l'Unesco-IHE, Institute for Water Education

Vendredi 28 JANVIER 2011 à 20h00 (tickets)
Samedi 29 JANVIER 2011 à 20h00 (tickets)
Kulturpass, bienvenue!

DURÉE 1h15 (pas d'entracte)

Adultes 20 € / Jeunes 8 €

[EN] Choreographer Lisi Estaràs's new piece is inspired by her own childhood, and in particular the klezmer music she heard at the time. Together with a tight group of dancers from Les Ballets C. de la B, she delivers an intimate work that mixes dance with children's stories.



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben