LE SONGE D'UN FOU
GRAND THÉÂTRE | GRANDE SALLE

LE SONGE D'UN FOU

HOMMAGE À ROBERT SCHUMANN

[FR] Pièce musicale et dansée, Le Songe d'un Fou est un hommage au compositeur Robert Schumann. Le Songe d'un Fou débutera par un concert de l'incomparable violoncelliste luxembourgeois, André Mergenthaler au E-Cello Solo (environ 30 minutes), suivi en deuxième partie par la création chorégraphique de Philippe Talard (environ 45 minutes), réalisée pour le Stadttheater de Trèves et son ensemble de ballet. Cette deuxième partie du programme sera encadrée par le violoncelliste invité Stéphane Giampellegrini, issu du Conservatoire de la Ville de Luxembourg, l'Orchestre Philharmonique de la Ville de Trèves sous la direction de Victor Puhl et André Mergenthaler qui a composé et arrangé pour Le Songe d'un Fou des pièces en hommage au grand compositeur Robert Schumann.

«Dans cette création je souhaite rendre hommage à Robert Schumann en ce qui me semble essentiel dans ce compositeur romantique ainsi que dans cet homme tourmenté par la folie, pour cela tous les intervenants seront une extension théâtralisée des personnages qu'il s'invente, qu'il tue, qu'il adule à travers la musique, pour lesquels il crée des combats imaginaires tentant de resituer le bien et le mal au plus profond de son être fragmenté.

Et c'est bien par ces fragmentations de «l'être Schumann», ainsi qu'à travers les arts de la scène: (le son, le geste, l'image, l'espace scénique) que je souhaite avec Le Songe d'un Fou unir ce musicien, comme les pièces d'un puzzle, qui soit un paysage, une vision, une lutte, une «Träumerei»…

Mon option de choisir son concerto pour violoncelle ainsi que différentes de ses pièces, «revisitées» par André Mergenthaler au E-Cello et rejoint par l'orchestre, ne tient pas seulement au fait que Robert Schumann se soit irréversiblement paralysé la main en tentant follement de devenir un grand pianiste, mais parce que je crois que c'est par l'harmonie des cordes qu'il a su au mieux trouver ce fragile équilibre entre les multiples facettes de sa personnalité, noyée dans la folie».
Philippe Talard

 

«Oh, ne croyez pas en l'unité de l'homme» Dostoïevski

«Florestan, Eusebius, Raro, autant de fragments surgissant des tréfonds d'une mémoire remontant à la nuit des temps, et qui par une magie étrange vient recomposer le masque d'un homme que les Dieux avaient reconnu comme l'un des leurs. Ils l'ont gratifié de folie créatrice. Ils allumaient en lui le feu de l'inspiration - le feu sacré - mais ils y ajoutaient à dose élevée la souffrance sans laquelle on ne sait vraiment créer - angoisse et instabilité allaient ainsi marquer sa vie. Folie?» Gaston Vogel

 

GUESTS: André Mergenthaler / E-Cello Loop - Stephane Giampellegrini / Cello Classic Arrangements et compositions inspirés de R.Schumann: André Mergenthaler

ORCHESTRE: Philharmonique de la ville de Trèves

CHEF D'ORCHESTRE: Victor Puhl

CHORÉGRAPHIE ET MISE EN SCÈNE: Philippe Talard

DÉCOR ET COSTUMES: Philippe Talard

DRAMATURGIE: Gaston Vogel - Philippe Talard

ASSISTANT CHORÉGRAPHIQUE: Jean Pierre Lamperti

ASSISTANT MUSICAL: Ketevan Rukhadze

BALLET DU THÉÂTRE DE LA VILLE DE TRÈVES: Noala de Aquino - Christin Braband - Denis Burda - Reveriano Camil - Natalia Grützmacher - Juliane Hlawati - Erin Kavanagh - René Klötzer - Cecile Rouverot - David Scherzer - Robert Seipelt - Corinna Siewert - Susanne Wessel

PHOTOS ET VIDÉOS: Bruno Flash Baltzer

 Mardi 21 JUIN 2011 à 20h00 (tickets)
Kulturpass, bienvenue!

DURÉE 1h15 (pas d'entracte)

Adultes 25 €, 20 €, 15€ / Jeunes 8 €





 

 

 



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben