JOSEF NADJ
GRAND THÉÂTRE | STUDIO

JOSEF NADJ

WOYZECK OU L'ÉBAUCHE DU VERTIGE

AVEC 7 DANSEURS

[FR] Le deuxième spectacle de Josef Nadj nous permettra de plonger plus avant dans l'univers du chorégraphe : Woyzeck ou l' ébauche du vertige est sa seule création explicitement inspirée d'un texte dramatique. Mais Woyzeck est une oeuvre en chantier, et se présente dans « l'état d'une forme en devenir, arrêtée net par la mort de l'auteur » (Jean-Christophe Bailly). Le manuscrit laissé par Georg Büchner se compose en effet de quatre versions distinctes, quatre « ébauches » plus ou moins longues, achevées, suivies, détaillées et superposables.

Plutôt que d'isoler une version ou d'extraire arbitrairement un récit unique et linéaire de ces fragments épars, Josef Nadj cultive leur inachèvement - et le caractère répétitif qui se dégage de l'ensemble. Il creuse le texte, le morcèle plus encore, pour en faire surgir la « voix » de l'auteur et son questionnement obsédant sur la nature humaine et la marche inexorable du destin. Par ailleurs, il met en relation la mort précoce de Büchner et la folie qui l'habitait à la fin de sa vie avec deux éléments-clés du drame : le crime passionnel que commet le personnage de Woyzeck et les pressions insoutenables qui s'exercent sur lui - un processus de déshumanisation qui le conduit à la folie, au meurtre.

Dans le Woyzeck de Nadj, la tragédie a eu lieu : en un possible écho de la guerre fratricide qui déchirait la Yougoslavie à l'époque de la création (1993-1997), sa lecture propose une vision de la décomposition qui gangrenait alors progressivement les corps et les esprits.

Woyzeck ou l'ébauche du vertige est une pièce crue, triviale, organique, une pièce écorchée vive où règne pourtant un climat burlesque: enfermés dans un espace exigu, des êtres difformes, à la limite de l'apparence humaine, s'y livrent à des jeux cruels sur une petite musique de fête.

Ce spectacle a remporté le premier prix du public au 32ème Festival du « BITeF » à Belgrade en 1998, et le « Masque d'or » du meilleur spectacle étranger présenté en Russie pour l'année 2002.

» Ce qui subsiste de Woyzeck ? Rien - rien, sauf le mystère de l'oeuvre de Büchner que Nadj préserve miraculeusement : la vision, le tourment, le meurtre. Les basses sommations de la nature qui réduisent l'homme à n'être qu'un pantin douloureux. L'atavisme du malheur. La fatalité du gouffre.
Frédéric Ferney, Le Figaro

SPECTACLE DE Josef Nadj
ADAPTATION LIBRE DE « Woyzeck » de Büchner
MUSIQUE Aladar Racz
CRÉATION LUMIÈRE Raymond Blot

AVEC Guillaume Bertrand, Istvan Bickei, Denes Debrei, Samuel Dutertre, Peter Gemza, Josef Nadj, Henrieta Varga

CRÉATION AU Théâtre National de Bretagne-Rennes en mars 1994
COPRODUCTION Théâtre National de Bretagne-Rennes - Centre Chorégraphique National d'Orléans

Le Centre chorégraphique national d'Orléans est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication - DGCA - DRAC Centre, la Ville d'Orléans, la Région Centre, le Département du Loiret.
Il reçoit l'aide de Culturesfrance (Ministère des Affaires étrangères et européennes) pour ses tournées internationales. Le Centre chorégraphique national d'Orléans - direction Josef Nadj est membre de l'Association des Centres Chorégraphiques Nationaux (ACCN).

Vendredi 26 NOVEMBRE 2010 à 20h00 (tickets)
Kulturpass, bienvenue!

DURÉE 60 minutes (pas d'entracte)

Adultes 20 € / Jeunes 8 €


[EN] Choreographer Josef Nadj's award winning Woyzeck focuses on the fact that Georg Büchner's play was left unfinished upon his death - indeed, the playwright left behind four rough drafts. Nadj explores the repetitive elements within all four texts to bring out the author's "voice" and his obsessive questioning of human nature. A firework of visual inventions without words - a cult piece. Woyzeck was created during the Balkan war that tore Yugoslavia apart, and echoes of that conflict can be seen in the work.

» Woyzeck is […] a fascinating attempt to haul Büchner's anti-hero into the modern world.
Lyn Gardner, The Guardian

[DE] Der Soldat Woyzeck wird durch Lebensumstände und die Untreue seiner Frau zum Mord getrieben. Josef Nadj entwickelt nach Georg Büchner ein Feuerwerk visueller Erfindungen
ohne Worte - ein Kultstück.



Avis spectateurs | Zuschauer-Meinungen
Pas encore de contributions | Noch keine Beiträge Écrire un commentaire | Kommentar schreiben