#6 PYGMALION / L'AMOUR ET PSYCHÉ

Pygmalion
Jean-Philippe Rameau (1683-1764)
Acte de ballet
Livret de Sylvain Ballot de Sauvot
Créé le 27 août 1748 à l’Académie Royale de Musique de Paris

L’Amour et Psyché
Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville (1711-1772)
3e Entrée extraite du Ballet héroïque Les Fêtes de Paphos
Divertissement en un acte
Livret de Claude-Henri de Fusée de Voisenon
Créé le 9 mai 1758 à l’Académie Royale de Musique de Paris

En français, avec surtitres en français & allemand 

[FR] Pygmalion de Jean-Philippe Rameau et L’Amour et Psyché de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville sont deux œuvres lyriques du milieu du XVIIIe siècle. La première raconte comment le sculpteur Pygmalion tombe désespérément amoureux de la statue qu’il vient de sculpter. Amour s’en mêle et donne vie à cette statue. Dans la seconde, la furie Tisiphone, aux ordres de Vénus, fait tout – vraiment tout! – pour détruire la passion qui unit Amour, le fils de la déesse, à la belle Psyché. En vain, rien ne séparera ceux qui s’aiment. Les deux œuvres se concluent sur une même célébration de l’amour triomphant.

Si les deux pièces lyriques sont du XVIIIe siècle, la metteure en scène, elle, est bien du XXIe siècle: il s’agit de Robyn Orlin, la chorégraphe sud-africaine très appréciée des spectateurs du Grand Théâtre pour ses propositions aussi radicales que convaincantes. C’est encore le cas cette fois. Les surprises scéniques ne manquent pas. Ce qui ne porte en rien atteinte aux partitions des compositeurs du XVIIIe siècle, dans la mesure où elles ont été confiées à Emmanuelle Haïm et à son excellent Concert d’Astrée.

» Le duo féminin plein d’esprit et d’iconoclastie que forment la cheffe Emmanuelle Haïm et la chorégraphe Robyn Orlin revisite deux raretés baroques, Pygmalion de Rameau et L’Amour et Psyché de Mondonville dans une forme scénique aussi bien ludique que critique. www.sceneweb.fr, Christophe Candoni

[DE] Jean-Philippe Rameaus Pygmalion und Jean-Joseph Cassanéa de Mondonvilles L’Amour et Psyché sind zwei Opern, die Mitte des 18. Jahrhunderts entstanden. Die erste erzählt, wie sich der Bildhauer Pygmalion so sehr in die Statue einer Frau verliebt, die er gerade geschaffen hat, dass der Gott Amor diese zum Leben erweckt. In der zweiten setzt die Furie Tisiphones auf Befehl der Venus, alles Erdenkliche in Bewegung, um die Leidenschaft zu zerstören, die Amor, den Sohn der Göttin, mit der schönen Psyche verbindet. Am Ende der beiden Werke triumphiert die Liebe.

Robyn Orlin, die südafrikanische Choreographin, die von den Zuschauern des Grand Théâtre für ihre oft radikalen Werke sehr geschätzt wird, versetzt diese beiden Opern mit vielen szenischen Überraschungen in das 21. Jahrhundert.

Für höchste Musikqualität im Orchestergraben sorgen Emmanuelle Haïm und ihr ausgezeichnetes Concert d’Astrée.

[EN] Jean-Philippe Rameau’s Pygmalion and Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville’s L’Amour et Psyché are two mid-18th century operas. The first tells the story of the sculptor Pygmalion who falls in love with the statue he has just created. In the second, the Fury Tisiphones, under Venus’ orders, tries to destroy the passion that unites Amor, the goddess’ son, and the beautiful Psyche. Both works conclude with the triumph of love.

South African choreographer Robyn Orlin, highly appreciated by the audiences of the Grand Théâtre for her often radical dance productions, returns to directing opera for this intriguing double-bill. Her previous foray into the genre, Porgy and Bess at the Opéra Comique, was presented at the Grand Théâtre in 2008.

With Emmanuelle Haïm conducting her ensemble the Concert d’Astrée, an exquisite musical quality is guaranteed in the pit.

[DIS]

Direction musicale Emmanuelle Haïm
Mise en scène & chorégraphie Robyn Orlin
Décors Maciej Fiszer
Costumes Sonia de Sousa
Lumière Laïs Foulc
Vidéo Éric Perroys
Collaboration artistique à la mise en scène Marcin Łakomicki
Assistanat aux décors Anouk Maugein
Assistant à la direction musicale Atsushi Sakaï
Chef de chœur Xavier Ribes
Chef de chant & clavecin Benoît Hartoin

Reinoud Van Mechelen, Pygmalion
Samantha Louis-Jean, Céphise / Vénus
Armelle Khourdoïan, L’Amour / Amour
Magali Léger, La Statue / Psyché
Victor Sicard, Tisiphone
Danseurs Enrico Wey, Wanjiru Kamuyu, Fana Tshabalala, Albert Khoza, Oupa Sibeko 

Chœur & orchestre Le Concert d’Astrée

Coproduction Opéra de Dijon; Opéra de Lille; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg; Théâtre de Caen

Première de cette production le 23 mai 2018 à l’Opéra de Dijon

Jeudi 27 FÉVRIER 2020 à 20h00 (tickets)
Samedi 29 FÉVRIER 2020 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 2h10 & entracte

Introduction à l'opéra par les Amis de l'Opéra une demi-heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 65 €, 40 €, 25 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

 

[TICKETS]2020-02-27 20:00:00 27417+2020-02-29 20:00:00 27418