VINCENT MACAIGNE AU GRAND THÉÂTRE

UN SPECTACLE, JE SUIS UN PAYS,
ET SON EXPÉRIENCE THÉÂTRALE IMMERSIVE
VOILÀ CE QUE JAMAIS JE NE TE DIRAI

[FR] Six ans après le tsunami du jeu exacerbé et des déferlements scénographiques d’Au moins j’aurai laissé un beau cadavre, d’après Hamlet de Shakespeare au Grand Théâtre, Vincent Macaigne revient à Luxembourg avec Je suis un pays, ainsi qu’«un spectacle dans le spectacle»: Voilà ce que jamais je ne te dirai, un projet ambitieux que Vincent Macaigne nourrit depuis de nombreuses années. Ainsi, un second groupe de spectateurs, convoqués après le début de Je suis un pays, assiste d’abord à une video-conférence et ensuite, depuis un gradin installé sur le plateau de Je suis un pays à la dernière heure du spectacle en cours. Il y a une certaine signature dans les spectacles de Vincent Macaigne au théâtre, ce sont les décibels, la vitesse et le débordement. Ses spectacles laissent généralement acteurs et spectateurs essorés, à bout de souffle, face à un plateau dévasté. Le metteur en scène cherche de cette manière une parole vivante, politique et contemporaine.

Je suis un pays

Je suis un pays est un cauchemar – le cauchemar d’une société confrontée à son absence de destin et livrée brute aux ambitions de différents pouvoirs: le tyran, rassurant dans sa présence archaïque mais qui persiste, immortel, sans lien avec la réalité vécue, à l’image de figures politiques persistantes quoi qu’il arrive; un personnel politique sans cesse renouvelé et sans cesse identique dans son assurance et son hystérie; une industrie aussi ambitieuse que dévastatrice; une démocratie qui se mesure au risque du populisme – et une rébellion tiraillée entre utopie et destruction terroriste. Comme tout rêve, la continuité hétéroclite de Je suis un pays déforme la réalité pour en révéler les fondements, ce qui l’agite et la contraint.

Voilà ce que jamais je ne te dirai

Voilà ce que jamais je ne te dirai est une expérience théâtrale qui se construit autour de Je suis un pays. Chaque soir, une vidéo conférence de l’un des grands spécialistes de l’art Ulrich von Sidow introduit cette performance et pose cette question, qui est un des points de départ de Je suis un pays: l’art peut-il sauver le monde? Il interroge les relations entre art et pouvoir, identité de l’artiste et trouble de la création. Sous la forme d’une expérience immersive, le spectateur se retrouve à jouer avec les limites de la représentation et plonge au cœur du spectacle Je suis un pays pendant une heure.

Attention:
Vous ne pouvez pas voir le même soir Je suis un pays et Voilà ce que jamais je ne te dirai.
Si vous souhaitez voir les deux spectacles, nous vous recommandons vivement de voir dans un premier temps Voilà ce que jamais je ne te dirai
puis le lendemain Je suis un pays.

 

Je suis un pays

Vendredi 9 NOVEMBRE 2018 à 20h00 (tickets)
Samedi 10 NOVEMBRE 2018 à 20h00 (tickets)

Voilà ce que jamais je ne te dirai

Vendredi 9 NOVEMBRE 2018 à 22h00 (tickets)
Samedi 10 NOVEMBRE 2018 à 22h00 (tickets)