Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

PRÉSENTATION MAQUETTES OPÉRA & THÉÂTRE

Modération:  Koen Augustijnen

[FR] Après une dixaine de jours de travail avec leurs équipes et leurs parrains respectifs, les quatre porteurs de projet vont présenter le résultat de leurs recherches au public sous forme de maquettes. L’appel à projets avait arrêté la durée des maquettes à un maximum de 20 minutes par projet. Koen Augustijnen, qui a suivi un master sur les techniques du feedback aux artistes, assurera l’encadrement de cette présentation qui donnera lieu à un échange entre public et artistes.

L'ordre de présentation des maquettes sera déterminé en fonction des besoins techniques des projets.

L'inconnue de la Seine de Frederik Neyrinck & Sabryna Pierre / Parrains: Samuel Achache et Jeanne Candel

Frederik Neyrinck, compositeur, et Sabryna Pierre, auteure, se sont rencontrés en 2015 lors d’un atelier du réseau enoa. Ils ont été rejoints par la metteure en scène et réalisatrice Nathalie Teirlinck pour mettre en oeuvre cet opéra pour soprano, acteur et ensemble de cinq instruments sur le mythe de la «muse noyée». L’Inconnue de la Seine est une jeune femme non identifiée dont le masque mortuaire supposé est devenu, dans les années 1900, un élément de décoration prisé pour les murs des maisons de bourgeois et d’artistes. La légende veut qu’elle ait été transportée à la morgue de Paris après s’être noyée dans la Seine. Là, un employé, fasciné par son mystérieux sourire, réalisa un moulage en plâtre de son visage, qui fut ensuite reproduit et vendu à travers Paris et à travers l’Europe. Personne n’a jamais découvert son identité. Le projet d’opéra s’inscrit dans un cycle d’activités proposé par enoa autour du mythe d’Orphée.

Nomophobia d'Aude-Laurence Biver / Parrain: Arnaud Meunier

Nomophobie, mot valise construit par la contraction de l’expression anglaise «no mobile-phone phobia» désigne la peur excessive d’être séparé de son smartphone. Le projet Nomophobia est né de l’envie de porter un regard sur le phénomène actuel et grandissant de cyberaddiction. À travers le prisme du théâtre, de la musique et de la danse, les acteurs proposeront une succession de tableaux à la manière d’un crescendo allant d’une utilisation nouvelle et modérée à la dépendance vers laquelle nous tendons pour beaucoup d’entre nous.

Dolce Inferno de Laure Roldán / Parrain: Laurent Gutmann

Qu’est-ce que la décadence? Le jugement d’une chute. Certains artistes l’ont personnifiée en faisant des vices de leur époque la matière première de leur art. Ils n’ont pas cherché à redresser l’homme; mais à le creuser au plus profond, en faisant jaillir la forme là où on ne voyait que l’informe. La décadence, c’est aussi entrer dans la danse du diable, au bord du gouffre; pour pouvoir renaître. Notre époque est décadente, tout le monde le dit. Par conséquent, je me demande quelle forme pourrait revêtir notre renaissance. Pour cela, mes compagnons de voyage seront de magnifiques décadents: Fellini-l’oisif-grandiose, Pasolini-le-provocateur-obscène, Moravia, Malaparte. C’était l’invitation d’Alice aux pays des merveilles: «Si le monde n’a aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un?»

[DIS]

 

Jeudi 15 JUIN 2017 à 19h30 (tickets)

Entrée libre / Tout public / Pour des raisons d’organisation, nous vous prions toutefois de bien vouloir réserver vos places auprès de Luxembourg Ticket.

Lieu: Théâtre des Capucins

[TICKETS]2017-06-15 19:30:00 23405