Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#11 MICHÈLE ANNE DE MEY, JACO VAN DORMAEL & COLLECTIF KISS & CRY

COLD BLOOD
TEXTES DE THOMAS GUNZIG

[FR] Kiss & Cry de Michèle Anne De Mey et Jaco van Dormael a été un choc inoubliable pour tous ceux qui ont eu le bonheur de découvrir ce spectacle unique mélangeant cinéma, danse, musique, théâtre et bricolage de génie. La belle aventure continue avec Cold Blood.

Cold Blood est un voyage singulier dans un monde où l’on fait des claquettes avec des dés à coudre… Le spectateur est entraîné, aux confins du rêve et de la réalité, dans les nano-univers. Entre tragédie et comédie se déclinent des histoires tendres et drôles, bêtes et douces, grandes et élégantes.

En se fondant sur l’expérience particulière de la création de Kiss & Cry, le collectif a appliqué la même méthodologie de travail en approfondissant la recherche scénographique et en allant plus loin dans la part «vivante » du spectacle.

Cold Blood met en scène le corps et, grâce à des caméras, en jouant sur les échelles de grandeurs et les différentes dimensions de ce corps, il débusque et montre ce qui est invisible au spectateur: un corps à la fois dévoilé dans son entièreté et surtout dans ses détails.

La fascination naît de la construction bricolée en direct d’une séquence et de l’image achevée qui en résulte sur un écran.

» Durant un peu plus d’une heure, on est happé aussi bien par la dextérité technique que par la profondeur métaphysique ou la légèreté poétique de l’entreprise. On redevient enfant, les yeux écarquillés. D’Lëtzebuerger Land, Josée Hansen

» [...] cette nouvelle création n’est en rien une suite de son glorieux prédécesseur. Celui-ci parlait des débuts, Cold Blood évoque la fin. [...] À l’issue d’un spectacle dont la fin elle-même est un bijou, c’est à Thomas Gunzig que nous laisserons la conclusion: «La mort finalement, c’est assez bien pensé. Seulement c’est un peu froid. Vous vous dites: j’aurais dû prendre un pull.» Le Soir, Jean-Marie Wynants

» Avec Gabriella Iacono et Grégory Grosjean, Michèle Anne De Mey offre une danse aussi sensuelle que ludique aux «sept morts stupides» qu’une voix (celle de Jaco) convie le public à expérimenter sans crainte. La pirouette dramaturgique imaginée par Thomas Gunzig – le voyage hypnotique – faufile le tout de la plume alerte et doucement désabusée qu’on lui connaît. Sept passages de vie à trépas, sept scènes, et sept souvenirs: non pas toute la vie qui défile mais des images, des instants, des sensations surtout. Ce que Jaco appelle «une expérience de vie rêvée». La Libre Belgique, Marie Baudet

[EN] At its creation in Mons back in 2011, Kiss & Cry became an instant success and has toured around the world to universal acclaim ever since. A brilliant makeshift affair between cinema, dance, music and theatre, Kiss & Cry is the creation of choreographer Michèle Anne De Mey and film director Jaco Van Dormael and together with their team they conquered audiences everywhere, telling the story of Gisele with their fingertips.

In 2015, no sequel, no epilogue. Even though it reunites the same team, Cold Blood is a standalone journey, a new lyrical adventure into a world where hands become astronauts, where fingers run over doll-like sets and the moon, a camera dances, a voice tells a story. Combining yet again nano-dance and cinema Cold Blood aims to sweep audiences away – just like Kiss & Cry did – inbetween dream and reality into the nano universe.

» Cold Blood invites us to live out 7 different deaths in a theatre experience that you are not likely going to experience twice in a lifetime. Toronto Stage, Jordan Allystair

» ... these seven deaths speak in an often poetic way to the delusory preciousness of life and the variability of its endings.  The Star, Michael Crabb

[DE] » Cold Blood ist weder Film, noch Tanztheater und auch nicht Bühnendichtung – es ist all dies zusammen, und dadurch unendlich viel mehr als die Summe seiner Einzelteile. Als vollkommenes Gesamtkunstwerk zeigt es, wie ganz unterschiedliche Kunstformen ihre Formsprachen zum Dialog bringen und so neue Perspektiven und Sichtweisen eröffnen können. Luxemburger Wort, Vesna Andonovic

[DIS]

Un spectacle de Michèle Anne De Mey et Jao Van Dormael
En création collective avec Grégory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Sylvie Olivé, Nicolas Olivier
& la participation de Thomas Beni, Gladys Brookfield-Hampson, Boris Cekevda, Gabriella Iacono, Aurélie Leporcq, Bruno Olivier, Stefano Serra

Réalisation JacoVan Dormael
Danseurs Michèle Anne De Mey, Grégory Grosjean, Gabriella Iacono
Caméra Julien Lambert
assisté par Aurélie Leporcq
Décors et manipulations Ivan Fox, Stefano Serra
Lumières Giacinto Caponio et Nicolas Olivier 
Son Boris Cekevda
Interprètes Jaco Van Dormael, Michèle Anne De Mey, Grégory Grosjean, Gabriella Iacono, Julien Lambert, Aurélie Leporcq, Ivan Fox, Stefano Serra, Giacinto Caponio
Narrateur Jaco Van Dormael (FR) / Toby Regbo (EN) 
Directeur technique Thomas Dobruszkès
Déléguée de Production Hélène Dubois/Astragale asbl
Responsable de tournée Meryl Moens/ MoDul cie
Déléguée de Diffusion Bérengère Deroux/ le manège.mons

Production déléguée Le Manège.Mons
Production exécutive Astragale asbl
Producteur associé Théâtre de Namur
Coproduction Charleroi Danses, la Fondation Mons 2015, KVS, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, le Printemps des comédiens, Torino Danza, Canadian Stage, Théâtre de Carouge, Théâtre des Célestins – Lyon

Michèle Anne De Mey est artiste associée à Charleroi Danses, Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Fédération Wallonie-Bruxelles International

 En anglais - Jeudi 29 SEPTEMBRE 2016 à 20h00 (tickets)
En français - Vendredi 30 SEPTEMBRE 2016 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 1h15 (pas d'entracte)

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

[TICKETS]2016-09-29 20:00:00 21621+2016-09-30 20:00:00 21622