#58 MONSIEUR DE POURCEAUGNAC

TEXTE MOLIÈRE / MUSIQUE LULLY
Théâtre musical en français

[FR] William Christie, avec son ensemble Les Arts Florissants, et Clément Hervieu-Léger ne sont pas des inconnus au Grand Théâtre: rappelons-nous, il y a quelques saisons, leur Didone de Cavalli. Le chef d’orchestre a également dirigé chez nous Il Sant’Alessio de Landi.

Monsieur de Pourceaugnac, une comédie-ballet de Molière et Lully, créée «pour le divertissement du Roi», le 6 octobre 1669 à Chambord, les réunit de nouveau.

On suit les pas d’un provincial venu à Paris pour y épouser la belle qu’on lui a promise. Une belle qui ne veut pas de ce mariage arrangé et qui multipliera les manigances pour y échapper, au détriment bien sûr du pauvre tourneboulé.

Cette pièce, rarement montée aujourd’hui, est cependant typique de quelques-uns des grands thèmes moliéresques: le mariage, l’argent, la maladie. C’est une comédie agrémentée de musique et de danse, mais c’est aussi l’une des pièces les plus sombres et les plus cruelles que Molière ait écrites: trois actes d’une implacable descente aux enfers.

Dans cette comédie-ballet, la musique n’est pas qu’un simple ornement: elle fait intrinsèquement partie de la dramaturgie. Clément Hervieu-Léger et William Christie ont donc voulu que l’on ne puisse plus distinguer qui chante de qui joue, imaginant pour cela une bande de ragazzi italiens s’amusant à inventer à vue tous les personnages extravagants auxquels Pourceaugnac se trouve confronté.

D’autre part, pour sortir la forme comédie-ballet de l’inévitable esthétique baroque, ils ont inscrit cette histoire dans le Paris de la fin des années 1950, une époque où la différence entre Paris et la province était encore extrêmement marquée et où de nombreux mariages étaient encore arrangés ce que commençaient à contester un nombre toujours plus important de jeunes femmes.

[DIS]

Mise en scène Clément Hervieu-Léger
Direction et clavecin Paolo Zanzu

Conception musicale du spectacle William Christie
Décors Aurélie Maestre
Costumes Caroline de Vivaise
Lumières Bertrand Couderc
Son Jean-Luc Ristord
Chorégraphie Bruno Bouché
Maquillages/coiffures David Carvalho Nunes
Assistant musical Paolo Zanzu
Assistante à la mise en scène Clémence Boué et Aurélie Maestre

2nd musicien, l’Égyptien, haute-contre Erwin Aros
Nérine, Picarde, suisse Clémence Boué 
Apothicaire, avocat, archer, basse
Cyril Costanzo
L’Égyptienne, soprano
Claire Debono
Médecin, Lucette, suisse
Stéphane Facco
1er musicien, médecin, avocat, exempt, baryton-basse
Matthieu Lécroart
Julie Juliette Léger
Monsieur de Pourceaugnac
Gilles Privat
Eraste, suisse 
Guillaume Ravoire
Sbrigani Daniel
San Pedro
Oronte
Alain Trétout

& les Musiciens des Arts Florissants
Direction et clavecin Jonathan Cohen, Paolo Zanzu

Construction décors Les Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg

Production C.I.C.T. – Théâtre des Bouffes du Nord
Coproduction Théâtre de Caen, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Les Arts Florissants, Château de Versailles Spectacles, CNCDC Châteauvallon, Théâtre Impérial de Compiègne, Compagnie des Petits Champs, Cercle des Partenaires des Bouffes du Nord

Action financée par la Région Île-de-France
Avec le soutien de la SPEDIDAM et l’aide à la diffusion d’Arcadi Île-de-France

Création le 17 décembre 2015 au Théâtre de Caen 

Mercredi 25 MAI 2016 à 20h00 (tickets)
Jeudi 26 MAI 2016 à 20h00 (tickets)
Vendredi 27 MAI 2016 à 20h00 (tickets)

DURÉE estimée 1h45 (pas d'entracte)

Adultes 20 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Studio

[TICKETS]2016-05-25 20:00:00 19826+2016-05-26 20:00:00 19827+2016-05-27 20:00:00 19828