#42 LA VÉRITÉ M'APPARTIENT

NATHALIE RONVAUX
En français

L'équipe artistique vous donne rendez-vous pour une rencontre après la représentation du 26 janvier.

[FR] La Vérité m’appartient de Nathalie Ronvaux a obtenu le Prix du Concours littéraire national 2013, un concours bienvenu dans la mesure où il permet de découvrir et de faire reconnaître de «nouvelles plumes», et d’ainsi régénérer notre «scène nationale».

En Belgique, après la Seconde Guerre mondiale, deux femmes s’accusent mutuellement d’actes antipatriotiques. Un commissaire et son brigadier sont chargés de l’enquête. Durant les interrogatoires, les deux adversaires vont devoir se défendre et prouver leur innocence.

La Vérité m’appartient raconte – dans une série de face-à-face tendus entre interrogateurs et interrogés – l’histoire de cet affrontement sans concession et de la difficile quête de la vérité durant les années troubles d’après-guerre. Une quête de la vérité qui n’est pas encore aboutie et qui mérite qu’on la poursuive, ainsi que le prouve notamment au Grand-Duché la publication de diverses recherches historiques sur la réalité des attitudes des institutions et de leurs représentants durant les années d’occupation de la Seconde Guerre mondiale.

Nathalie Ronvaux est née au Luxembourg en 1977. Son manuscrit Vignes et louves reçoit en 2010, le prix d’encouragement de la Fondation Servais. En juin 2012, une exposition temporaire au Musée de la Résistance met en espace des poèmes de son recueil La liberté meurt chaque jour au bout d’une corde (Éditions Phi). Elle participe e.a. aux projets et publications Fabula Rasa – lecture scénique au Théâtre des Casemates à Luxembourg – et Fragment 3793 (Hydre Éditions). Ses textes courts Echographie (en 2010) et Enterre-moi (en 2014) sont présentés au Théâtre du Centaure à Luxembourg. Sa pièce de théâtre La vérité m’appartient obtient le 1er prix au Concours littéraire national 2013 (Hydre Éditions). Son recueil de poésie Vol de nuit à ciel ouvert est publié en novembre 2014 aux Éditions Phi. Début 2015, elle est en résidence avec la chorégraphe-danseuse Anne-Mareike Hess pour la création d’une performance présentée dans le cadre du festival Concordan(s)e à Paris.

» Le texte dramatique de Nathalie Ronvaux, aux accents vifs, nets suscite des interrogations et des tensions. (…) Dans son excellent travail, sobre, précis, (Charles Muller) fait vibrer l’humain dans le froid, le rigide de l’administration avec la complicité des comédiens. Le Jeudi

» (…) une mise en scène convaincante de Charles Muller. (…) Nathalie Ronvaux excelle à décrire la façon dont l’humanité fait face à un passé trouble, indicible et belliqueux. Luxemburger Wort

[DE] » 90 Minuten Theater, die man nicht verpassen sollte. (…) Neben einer starken Leistung der Schauspieler beeindruckte ebenfalls die Inszenierung von Charles Muller. Tageblatt



[DIS]

Avec
Mia Myriam Muller
Mme Mannopper Colette Kieffer
Commissaire Leclerq Jacques Bourgaux
Brigardier Salvin Jérôme Varanfrain

Mise en scène Charles Muller
Assistante à la mise en scène Danielle Hoffelt
Scénographie Anouk Schiltz
Costumes Ulli Kremer
Création lumières Philippe Lacombe
Accessoires Carine Ceglarski
Maquillage Susanne Erbel

Voix off Véronique Fauconnet, Denis Jousselin, Colette Kieffer, Sophie Langevin, Myriam Muller, Claudine Pelletier, Nathalie Ronvaux, Fabienne Zimmer

Décors Ateliers du Théâtre d'Esch

Coproduction Théâtre d’Esch, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

Création au Théâtre des Capucins le 23 janvier 2016

Le texte de la pièce est publié chez Hydre Editions

 

Samedi 23 JANVIER 2016 à 20h00 (tickets)
 Mardi 26 JANVIER 2016 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 1h30 (pas d’entracte)

Introduction à la pièce par Madame Betty Belais, une demi-heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 20 €, 15 €, 8 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Théâtre des Capucins

Représentations Théâtre d’Esch: 30 & 31 janvier 2016

[TICKETS]2016-01-23 20:00:00 19771+2016-01-26 20:00:00 19772