Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#57 KABARET WARSZAWSKI

KRZYSZTOF WARLIKOWSKI
En polonais, surtitré en français & anglais

[FR] Krzysztof Warlikowski sera de nouveau au Grand Théâtre cette saison. Kabaret warszawski, son nouveau projet théâtral, s'inspire de cet I Am a Camera de John van Drutten, qui a déjà connu de nombreuses adaptations, et Shortbus de John Cameron Mitchel. Deux univers éloignés dans le temps - l'Allemagne de plus en plus fasciste sous la république de Weimar et New York après le 11 septembre - constituent des cadres cliniques à l'intérieur desquels les circonstances historiques libèrent toutes sortes de pulsions qui provoquent des tensions considérables et mènent à des situations de crise.

Réunissant ces deux espaces-temps, Krzysztof Warlikowski s'interroge sur les limites de la liberté dans le monde d'aujourd'hui. À l'époque de l'uniformisation et de la normalisation oppressive des comportements, le droit de l'individu à s'exprimer librement et à être soi-même est de plus en plus soumis à des restrictions. La norme sociale est en passe de devenir une sorte de prison. La prohibition des comportements libres incite à la recherche d'exutoires. Le théâtre en est un.

Krzysztof Warlikowski, connu pour sa capacité à entraîner le public dans des échanges et des débats permanents, se sert de la poétique du cabaret et de sa forme dont le principe même est d'interpeller directement le spectateur. Le cabaret est par définition un espace de liberté. Kabaret warszawskidresse le portrait d'un groupe d'artistes qui voient dans l'art le sens suprême de leur action. Mais l'art est ingrat. Il mène à leur perte les artistes qui s'y consacrent: s'il leur permet en effet de vivre, il leur rend cette vie impossible, car elle est empoisonnée par le doute.

Krzysztof Warlikowski crée un espace thérapeutique pour libérer des peurs et des tabous, tout en montrant les menaces et les contraintes qui naissent presque automatiquement de ce genre d'enclave.

» Une fois encore, [Krzysztof Warlokowski] vient de confronter radicalement son public à un théâtre qui serait condensation, cristallisation, révélation ultime d’une expérience humaine, personnelle et universelle, indissociable de tous les moyens scéniques conjugués qui la disent, chacun à sa manière, sans la répéter, sans se contenter d’en être une illustration: jeu de comédien, scénographie, musique, danse, performance, projections. Luxemburger Wort

» Le brillantissime et hypersensible metteur en scène polonais rassemble dans ce spectacle grinçant, féroce, superbe, toutes les questions qui le taraudent. [...] Rien d'aimable ou de gracieux dans cette longue traversée: du bruit, de la fureur, des larmes, des scènes âpres, presque insoutenables parfois, mais aussi des éclats de rire et pour lier le tout, le lait de la tendresse humaine, comme dit Shakespeare, notre contemporain. Le Figaro

» Déchéance intérieure et extérieure s'enchevêtrent et se superposent comme le font la multitude des textes dont est fait Contes africains d'après Shakespeare. [...] Warlikowski veut montrer et montrer encore, il veut reprendre jusqu' à ce que l'essentiel et la nudité et les tabous (ce dont il est difficile de parler) mêmes se dégagent du spectacle. Cela a besoin de temps. Et chaque petit détail y concourt. [...] À la fin on en ressort essoufflé, hébété, engourdi, la vision trouble, les oreilles bourdonnantes, mais à aucun moment on n'a trouvé ça long. Au contraire, c'est grandiose! Tageblatt sur Les Contes africains

[EN] Germany in the times of the Weimar Republic and New York after 9.11. What do these two realities have in common? Both of them create a ground for cabaret in which the fugitives from the reality try to build their own, free and independent world. The actors from Nowy Teatr, led by Krzysztof Warlikowski, make up their own asylum - the Warsaw Cabaret, Kabaret Warszawski.

» The Nowy Teatr ensemble does a great job with the leg kick scenes and gives us a taste of what is in store right off the bat. Needless to say, the actors of Nowy Teatr have terrific voices and playing with convention of a light-hearted showcase seemingly affords them a chance to catch their breath. Jacek Wakar, Polish Radio

»[...] the jewel of this production is the astounding cast of Nowy Teatr. Maciej Nowak, Przekrój

[PL] Niemcy Republiki Weimarskiej i Nowy Jork po 11 września. Co łączy te dwie rzeczywistości? W każdej z nich możliwy jest kabaret, w którym uciekinierzy rzeczywistości próbują budować własny wolny i niezależny świat. Aktorzy Nowego Teatru w Warszawie prowadzeni przez Krzysztofa Warlikowskiego tworzą własny azyl - Kabaret Warszawski.

[DIS]

Mise en scène Krzysztof Warlikowski
Adaptation Krzysztof Warlikowski, Piotr Gruszczyski, Szczepan Orłowski

Décor & costumes Małgorzata Szczęśniak
Lumières Felice Ross
Musique Paweł Mykietyn
Chorégraphie Claude Bardouil
Vidéo Kamil Polak
Dramaturgie Piotr Gruszczyński

Avec Claude Bardouil, Stanisława Celińska, Andrzej Chyra, Magdalena Cielecka, Ewa Dałkowska, Bartosz Gelner, Małgorzata Hajewska-Krzysztofik, Wojciech Kalarus, Redbad Klijnstra, Zygmunt Malanowicz, Maja Ostaszewska, Piotr Polak, Jacek Poniedziałek, Magdalena Popławska, Maciej Stuhr

Musiciens Paweł Bomert, Piotr Maślanka, Paweł Stankiewicz, Fabian Włodarek

Directeur technique Paweł Kamionka
Régisseur plateau Łukasz Jóźków
Assistante à la mise en scene et cadrage Katarzyna Łuszczyk
Assisstant à la scenographie Marcin Chlanda
Régisseur son Łukasz Faliński
Régisseur lumière Dariusz Adamski
Make up Monika Kaleta, Joanna Chudyk
Accessoires Tomasz Laskowski
Machiniste Kacper Maszkiewicz
Habilleuses Elżbieta Fornalska, Ewa Sokołowska
Surtitrage Zofia Szymanowska

Traduit en français par Margot Carlier 
Traduit en anglais par Artur Zapalowski

Production Nowy Teatr, Varsovie
Coproduction Festival d'Avignon, Théâtre National de Chaillot (Paris), La Comédie de Clermont-Ferrand, Théâtre de la Place (Liège), Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, NInA (Institut National Audiovisuel)

Avec le soutien de Ministerstwo Kultury i Dziedzictwa Narodowego, I'Institut Adam Mickiewicz et l'Institut Polonais de Paris

Création en le 3 juillet 2013, Open'er Festival, Gdynia

 

Jeudi 6 MARS 2014 à 20h00 (tickets)
Vendredi 7 MARS 2014 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 4h10 & entracte

Adultes 20€ / Jeunes 8€

Lieu: Grand Théâtre / Arrière-Scène

polski_monochrom MKiDN_logoeng

[TICKETS]2014-03-06 20:00:00 15665+2014-03-07 20:00:00 15666