Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#41 GEORGE DANDIN / LE GRAND DIVERTISSEMENT ROYAL DE VERSAILLES

Molière
En français

Le metteur en scène et son équipe donnent rendez-vous à leur public pour une rencontre après chaque représentation.

[FR] George Dandin de Molière n'est que très rarement monté avec ses intermèdes mis en musique par Lully. Pourquoi donc Molière, répondant à une commande de Louis XIV pour les fêtes de Versailles, a-t-il accolé ces sucreries, déjà datées à l'époque, à une pièce où l'âpreté du réel claque comme un coup de fouet?

Et s'il avait voulu justement faire entendre la cruauté des rapports sociaux au coeur même d'un système, au centre d'un dispositif où la politique-spectacle est portée à son paroxysme par un Louis XIV expert en ce que l'on appellerait aujourd'hui les «stratégies d'image».

Molière critique le divertissement au sein même du divertissement et cela tout en divertissant, une prouesse rare dans l'histoire du théâtre.

La critique de pareil système de représentation du monde n'est-elle pas une des préoccupations des plus contemporaines? N'est-ce pas justement le rôle du théâtre, fort de sa singularité qui met en jeu le présent et la présence physique de corps agissants, de concrétiser cette critique nécessaire? N'est-ce pas là, et dans une proposition qui ne craint pas les anachronismes, que peut se situer la plus grande fidélité possible à l'œuvre de Molière?

» Cette comédie morale incisive, actualisée dans une farfelue version inattendue, fut portée par des acteurs motivés et convaincants dans leurs rôles. Tageblatt

» François Rodinson introduit la téléréalité dans l'univers de Molière et de Lully. Dans un mobilier rococo, un animateur vedette et beau gosse, un paysan qui a fait fortune, un baron réac, une aristo prof de savoir-vivre et une meneuse de revue de music-hall échangent des propos télé-formatés. [...] La farce, commande de Louis XIV, pour les fêtes versaillaises, était entrelardée d'intermèdes dansés que François Rodinson revisite avec drôlerie et facétie. Aidés par leur physique, les jeunes comédiens qui entourent Dandin servent cette comédie sociale avec brio. L'Est Républicain

[DIS]

Avec
Claudine
 Emeline Touron
Clitandre Guillaume Durieux
George Dandin Philippe Fretun
Monsieur de Sotenville Daniel Laloux
Angélique Maud Le Guevellec
Madame de Sotenville Annick Legoff
Lubin Gilles Ostrowsky 

Mise en scène François Rodinson
Collaborateurs artistiques Emeline Touron, Jean-Thomas Bouillaguet
Scénographie Valérie Jung
Lumières Christian Pinaud
Son William Nurdin
Vidéo Philippe Hariga
Costumes Colombe Lauriot Prévost
Arrangements musicaux Philippe Miller
Chef de chant Valérie Debize
Chorégraphie Agathe Pfauwadel
Maquillage & coiffure Virginie Seffar 

Régie lumière Philippe Hariga
Régie son Simon Desplébin 

Production Compagnie des Transports
Coproduction CDN Orléans/Loiret/Centre, Les Théâtres e la Ville de Luxembourg, Théâtre de la Manufacture-CDN de Nancy-Lorraine

La Compagnie des Transports est soutenue par le Conseil Régional de Lorraine, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle

 

 Mardi 19 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)
Mercredi 20 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)
Jeudi 21 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)

DURÉE environ 2h00

Adultes 20€ / Jeunes 8€

Lieu: Grand Théâtre / Studio

Introduction à la pièce par François Rodinson une demi-heure avant chaque représentation.

   [TICKETS]2013-11-19 20:00:00 15640+2013-11-20 20:00:00 15641+2013-11-21 20:00:00 15642