Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#38 ROMÉO ET JULIETTE

William Shakespeare
En français

[FR] Une «version belge»! Avec une Juliette et des Capulet flamands, joués par des acteurs flamands, et un Roméo et des Montaigu wallons. En tout, une bonne douzaine de comédiens, dont de très jeunes, notamment pour les rôles de Roméo et Juliette. Un pari sur la jeunesse.

Yves Beaunesne a voulu partir du rapport amour-haine qui existe depuis des décennies entre les deux communautés belges, et «extrapoler» à partir de ce laboratoire microcosmique européen qu'est «la Belgique et son Roi». Et cela, pour raconter l'histoire universelle que Shakespeare a écrite autour des personnalités complexes de Roméo, une sorte d'ado pré-Hamlet, no-life suicidaire perdu dans le virtuel avant l'heure, et de Juliette, une si jeune femme qui a un côté aspirateur comme Dalida, un désir démesuré de connaître, en même temps qu'un bon sens issu d'un pragmatisme bien nordique.

Il s'agit d'une vision assez contemporaine, mais au plus proche du texte du génial William Shakespeare, qui n'a besoin de personne pour être ce qu'il est, un poète toujours d'avant-garde.

La pièce a été retraduite, en y intégrant des parties en néerlandais pour les discussions entre Capulet, sur-titrées en français.

La création musicale est portée par le groupe de rock liégeois MLCD, My Little Cheap Dictaphone, qui vient de sortir, avec son ambitieux The Tragic Tale of a Genius, un disque qui intègre la grandeur d'Arcade Fire, l'intensité de Nick Cave ou Mercury et la vision singulière de Sparks.

«Depuis Shakespeare, nous savons que les amours sont décidées au Panthéon par une divinité dotée d'un sens de l'humour très belge.» Yves Beaunesne

» Dans sa mise en scène de Roméo et Juliette, Yves Beaunesne a organisé une superbe rencontre entre une Juliette flamande et un Roméo wallon si vieux aux haines recuites. […] Et quand les uns et les autres essaient de parler l’autre langue, leurs hésitations densifient leurs propos. Comme ils sont émouvants, Juliette et Roméo, quand ils tentent de trouver les mots poétiques de la langue de l’autre pour lui dire leur amour! Luxemburger Wort

»[Yves Beaunesne] a eu l'audace de ressusciter - en respectant intégralement le texte de William Shakespeare - un Roméo devenu Wallon et une Juliette Flamande... Son audace ne s'arrête pas là: sur scène le premier parle français et la seconde néerlandais, avec sous-titrage pour les deux. [...] Audelà de son message «politique», ce Roméo et Juliette en version belge reste aussi un beau travail théâtral. Le Monde

» Yves Beaunesne, en régisseur averti et méticuleux, tient parfaitement compte de la modernité et pérennité du Lorenzaccio en présentant une scène dégagée de tout superflu... [...] Sur un rythme soutenu rapide, une suite variée de scènes expressives, caractérisant parfaitement les personnages dans toutes leurs facettes et motivations, traçaient avec virulence un tableau noir accusateur, non seulement du despotisme florentin mais de toutes les dictatures anciennes ou actuelles dans le monde. Tageblatt à propos de Lorenzaccio

» Ce Canard sauvage d'Ibsen, une vision terriblement sombre de notre humanité, est superbement éclairé par la mise en scène d'Yves Beaunesne. [...] une remarquable vision sans concession de cette société humaine dont ils sont soumis aux injonctions marketing et aux mensonges annihilants. Luxemburger Wort à propos du Canard sauvage

[DIS]

Avec
Juliette Evelien Bosmans & Mathilde Casier
Roméo Gilian Petrovski
Comte Pâris Laurens Aneca
Grégoire Simon Baetens
Capulet François Beukelaers
Mercutio Olivier Constant
Lady Capulet Bien De Moor
Frère Laurent Patrick Descamps
Lady Montaigu Sophia Leboutte
Benvolio Thomas Mustin
Nourrice Els Olerts & Chris Thys
Tyblat Mout Uyttersprot
Les voix de Pierre Laroche & Jules Jordens

Mise en scène Yves Beaunesne
Assistanat à la mise en scène Marie Clavaguera Pratx, Sébastian De Witte & Amélie Chalmey Traduction, adaptation & dramaturgie Marion Bernède
avec la participation de Alain Van Gruchten
Scénographie Damien Caille-Perret
Assistante à la scénographie Johanna Daenen
Lumières Jérémie Papin
Création musicale MLCD (My Little Cheap Dictaphone)
avec la participation de Elke De Mey
Costumes Jean-Daniel Vuillermoz
Assistante costumes Mathilde Giraudeau
Son Jean-Damien Ratel
Création coiffures et maquillages Catherine Saint-Sever

Travail corporel Jean Gaudin
Direction technique Baptiste Bussy
Régie générale et son Olivier Pot
Régie lumière Pascal Laajili
Régie plateau Eric Capuano
Habilleuse, coiffures et maquillages Catherine Bénard

Production Comédie Poitou-Charentes, Centre dramatique national Poitou-Charentes, avec le soutien de la Drac Poitou-Charentes, de la Région Poitou-Charentes et de la Ville de Poitiers Coproduction Le Théâtre de la Place à Liège, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Centre Dramatique National des Alpes - Grenoble

Avec le soutien de L'Atelier Théâtre Jean Vilar de Louvain-La-Neuve

Remerciements à Sophie Samyn, Laurent Micheli, Charleroi-Danses, le Théâtre Varia, David Strosberg, Bauke Lievens, Petra van Looy

Création en avril 2013 à Beauvais

 

Mardi 12 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)
Mercredi 13 NOVEMBRE 2013 à 20h00 (tickets)

DURÉE 2h25 & entracte

Adultes 20€ / Jeunes 8€

Lieu: Grand Théâtre / Studio

  [TICKETS]2013-11-12 20:00:00 15634+2013-11-13 20:00:00 15635