Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

#07 OTTO

Georg Friedrich Händel / Georg Phillipp Telemann

Livret de Stefano Benedetto Pallavicini
Opéra en version concertante

[FR] Et si Beethoven était né quelques années plus tôt, et s'il avait été l'ami de Mozart, et s'ils avaient composé Don Giovanni ensemble! Une telle supposition peut sembler fantaisiste. Et pourtant, l'exemple de Georg Friedrich Haendel et de Georg Philipp Telemann atteste de sa pertinence. Les deux grands compositeurs ont en effet, dans les années 1720, écrit ensemble de nombreuses œuvres, créées sur la scène du théâtre Am Gänsenmarkt de Hambourg.

Telemann et Haendel se sont rencontrés tout jeunes encore et sont restés amicalement et artistiquement en contact toute leur vie. De cette amitié, il ne reste que deux lettres de Haendel, écrites en français. En revanche, de nombreuses compositions témoignent de leur estime artistique mutuelle. Haendel a volontiers recouru aux thèmes musicaux marquants de Telemann pour les retravailler dans ses œuvres personnelles. Telemann, quant à lui, veillait à ce que les œuvres londoniennes de son ami soient rapidement jouées à Hambourg, une ville devenue en quelque sorte «une tête de pont» haendélienne sur le continent européen. Adaptant les opéras de Haendel, il recomposait certains des airs, tous les récitatifs (avec des textes en allemand) et transposait les rôles d'hommes écrits à l'origine pour soprano ou castrat, en rôles pour baryton et basse. Otto, un opéra en 3 actes, est l'une des rares partitions parvenues jusqu'à nous, attestant de façon impressionnante de l'originalité créative de leur travail.

Otto raconte le mariage en 972 d'Otto II, fils d'Otto le Grand, avec la princesse byzantine Théophane, et cela sur fond de relations dynastiques et de reconnaissance de l'empire germanique par Rome.

Dans l'esprit de la philosophie des Lumières se développe l'utopie d'un amour et d'un bonheur sans fin, de l'unification de deux grandes puissances en un seul empire pacifié.

C'est la première fois depuis plusieurs siècles qu'Otto sera représenté, et cela grâce au Concert Lorrain, un ensemble qui, depuis sa création en 2000, a su rapidement s'imposer sur la scène baroque internationale grâce à l'enthousiasme et à l'exigence de ses directeurs artistiques, Anne-Catherine Bucher et Stephan Schultz.

» Stephan Schultz dirige dans la plus grande discrétion un ensemble de musiciens qui savent, justement, ce que jouer ensemble veut dire... Resmusica

» ... l'ensemble du Concert Lorrain sert avec élégance cette œuvre hors du commun qui n'a pas pris une ride, en exprimant presque corporellement les lignes sinueuses de l'écriture du grand maître du baroque. Resmusica à propos de la Passion selon saint Jean

» Qu'il est long de descendre de son nuage après un tel concert... Forum Opéra à propos de la Passion selon saint Jean

[DE] Eine Oper namens "Otto"? Da graben selbst eingefleischte Fans des barocken Musiktheaters meist vergeblich im Gedächtnis. Das ändert sich, wenn man zwei Buchstaben anhängt: "Ottone", das war ein zwar heute fast vergessenes, aber zur Entstehungszeit durchaus erfolgreiches Werk, das Georg Friedrich Händel 1723 für seine Londoner Kompanie schrieb.

Drei Jahre später holte Georg Philipp Telemann die Oper nach Hamburg, vertonte eigens angefertigte Rezitative in deutscher Sprache und prägte der Arbeit seines Freundes Händel durch allerlei Bearbeitungen seinen eigenen Stempel auf. So ersetzte er die Kastraten (in London hatte der berühmte Senesino die Titelrolle gesungen) durch Bariton-Partien. Und was in London noch Ottone hieß, lockte in Hamburg als Otto sein Publikum.

Was durchaus passend war, erzählt die Oper doch die Geschichte des deutschen Kaisers Otto II. und seiner Heirat mit der byzantinischen Prinzessin Teofane - vor dem Hintergrund des Ringens um die Vorherrschaft in Italien im Jahr 1000 nach Christus. Zu erleben sind wüste familiäre Verwicklungen und Intrigen, Rangkämpfe und Eifersüchteleien, tragische Missverständnisse und böse Racheengel - aber auch ein "lieto fine", ein Happy-End mit Vergebung, Treueschwüren und ungeahnten Versöhnungen.

Das renommierte Metzer Barock-Ensemble Le Concert Lorrain hat sich nach einer (auch in der Luxemburger Philharmonie) frenetisch gefeierten Tour mit Christoph Prégardien und der Johannes-Passion nun der Telemann-Fassung angenommen und bringt Otto zum ersten Mal seit Jahrhunderten in konzertanter Form auf die Bühne. Die musikalische Leitung bei der raren Begegnung der beiden Großmeister Händel und Telemann hat der Cellist Stephan Schultz, der dem Direktorium des Concert Lorrain angehört.

» Le Concert Lorrain boten die gesamte Magie historischen Instrumentariums auf und empfahlen sich als Muttersprachler des Barock. Saarbrücker Zeitung zur Johannespassion

» Nichts versteigert sich ins Dramatische, alles bleibt intim und natürlich. Frankfurter Neue Presse

[DIS]

Direction musicale Stephan Schultz

Otto, Empereur d'Allemagne Simon Robinson
Gismonda, Reine veuve de Lombardie Ruby Hughes
Adelbert, Prince couronné de Lombardie Colin Balzer
Matilda, Princesse allemande Sophie Harmsen
Theophane, Fille de l'Empereur Grec Kirsten Blaise
Emirenus, pirate, et Basilius Frère de Théophane David John Pike
Isaurus, un Prince grec Eric Stoklossa

OrchestreLe Concert Lorrain
Violoncelle et direction Stephan Schultz
Premier Violon Valentina Giusti
Violons I Maria Egenhofer, Angela Pastor, Ildiko Hadhazy
Violons II Silke Volk, Anna Gärtner, Franka Palowski 
Altos Caroline Kersten, Marie Harders-Sauer
Violoncelle Ania Katynska
Contrebasse Christian Berghoff-Flüel
Flûtes à bec, Hautbois Astrid Knöchlein, Mathieu Loux
Basson Victor Gutu
Luth, Théorbe, Guitare baroque Michael Freimuth
Clavecin Michaela Hasselt

Production Le Concert Lorrain
En coproduction avec les 22. Magdeburger Telemann-Festtagen, le Théâtre Magdeburg, le Zentrum für Telemann-Pflege und –Forschung et l’Arsenal Metz.

 

Dimanche 30 MARS 2014 à 17h00 (tickets)

DURÉE 2h40 & entracte
  
Adultes 40 €, 25 €, 15 € / Jeunes 8 €

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

 [TICKETS]2014-03-30 17:00:00 15560